Souvenirs...souvenirs !

Le monde est vraiment très petit !
En 1965, un certain 4 mai, trois mille nouvelles recrues descendent des cars qui les ont embarqués à la
Gare de Bordeaux-Saint-Jean au petit matin , direction le Centre de Formation Maritime d'Hourtin situé sur le bord du lac du même nom.
A l'arrivée de la bleusaille au CFM, après un petit déjeuner de bienvenue, nos hôtes nous invitent à ouvrir nos valises et confisquent couteaux et alcool puis, tous alignés dans la cour nous passons par la case coiffeur pour une boule à zéro ou presque.
Cette inspection et ce passage au "salon de soins de beauté" déterminera par la suite notre affectation dans les diverses compagnies et dans ces compagnies les non moins diverses sections.
Les futurs matelots sont regroupés par paquets de 20 puis dirigés vers une Compagnie. Pour ma part j'embarque à la 4ème compagnie et je suis affecté à la 41ème section.
Les classes, très courtes ma foi, se passent sans problème et, au cours de celles-ci, nous sommes même gratifiés d'une permission d'une journée que "le club med" du CFM nous octroi à Bordeaux, grand port de commerce encore en ces années là et seule attraction touristique des environs.
Les groupes de permissionnaires, à la descente du car, se forment et c'est avec deux potes de ma section que nous allons découvrir la ville, son port, ses bords de Garonne et bien d'autres lieux...!
Une photo souvenir marquera cet évennement et elle sera classée dans mon album du Service Militaire.
A l'issue de ces classes, chacun part vers son affectation, sur un navire, dans une base ou d'autres destinations diverses. Pour ma part ce sera la Base Aéronavale de Saint-Mandrier et je quittais mes deux copains de perm d'un jour sans trop savoir qu'elles étaient leurs affectations.
A mon retour à la vie civile, j'embarquais à l'aéroport d'Orly pour une longue carrière dans le merveilleux et fascinant monde de l'aéronautique. Là je rencontre le Père Hubert Vallet, aumônier catholique de l'aéroport mais aussi ancien aumônier général de la Marine Nationale. Nous fondons ensemble l'Amicale des Anciens Marins de l'Aéroport d'Orly qui devient plus tard l'Amicale des Aéroports de l'Ile de France.

Le monde est vraiment très petit !


En 1992, un agent de la même entreprise que moi, Aéroports de Paris, ayant fait son Service dans les fusiliers marins me contacte et souhaite adhérer à notre association.
je rencontre l'ancien matelot qui opère depuis de nombreuses années également à Orly et de suite, sa tête me semble ne pas m'être inconnue. Neptune, Dieu de la mer....m'aurait alors chuchoté à l'oreille: " va donc voir sur ton album photos ce soir en rentrant du boulot...tu vas avoir une drôle de surprise !"

Sitôt dit, sitôt fait et à ma grande surprise, je retrouve dans les nombreux clichés faits durant mon service militaire la bouille du postulant sur la photo de la rubrique BB.... "Bordée à Bordeaux".
Le Lendemain, je retrouve notre postulant et prenant soin de cacher ma tête sur le cliché extrait de l'album, je lui demande s'il reconnait quelqu'un ?
Bien évidement, l'ami Gérard est tout surpris de voir sa tête sur la photo mais son étonnement ne s'arrêta pas là quant j'ai découvert ma " bobine" à ses côtés que j'avais pris soin de cacher.

Le monde est vraiment très, très petit !

Epilogue : Parmi les trois mille bonhommes d'Hourtin, les deux compères de la 4ème Compagnie, 41ème section se sont cotoyés a peine un mois durant les classes. Par la suite,durant 26 ans dans la même entreprise, Aéroports de Paris ils ont travaillé à Orly, au milieu de seize mille personnes, sans jamais se renconter. Ce sera, à l'issue de ces 26 années, l'Amicale des Anciens Marins qui permettra aux deux anciens marins de se retrouver.

Ces deux marins là sont aujoud'hui membres du bureau de l'Amicale.

Gérard est secrétaire et Jean-Claude Président !
Vous avez, vous aussi, des anecdotes à nous conter, n'hésitez pas, envoyez-les via le Forum et après lecture de la "commission de censure" du site, elles seront publiées au grand plaisir de tous !