Voyage en Angleterre

Découverte et prises de contact en Angleterre les 17, 18 et 19 septembre 2010 voir le Lancaster

C'est à l'occasion des cérémonies du 70ème anniversaire de la Bataille d'Angleterre qui se sont déroulées à Leiscester que trois membres de l'amicale ont pu se rendre en Angleterre et découvrir le bombardier Lancaster NX 611à East Kirkby .

Ce voyage était organisé par le Comité de Jumelage de la Région Fertoise (La Ferté-sous-Jouarre) et le district d' Harbourough. C'était en fait au titre de membres de l'association des Anciens Combattants de Le Vaudoué qu'étaient invités les trois membres de l'amicale, tous Valdéens.

Dès 1949, les « Lanc », comme ils étaient familièrement surnommés, ont perdus leurs fonctions de bombardiers et ont été utilisés à d'autres tâches. La surveillance maritime, pour le compte de l'OTAN au cours de la guerre froide. La chasse aux sous-marins russes était alors ouverte sur toutes les mers. Certains Lancaster français seront alors équipés d'un radar sous le ventre, radôme que l'on peut voir encore aujourd'hui sous le NX 611 à East Kirkby. L'Aéronavale française, a été la dernière force aérienne à utiliser ce type d'appareil au cours des années 1960.

Ce bombardier Lancaster, est aujourd'hui l'attraction principal du Lincolnshire Aviation Heritage Centre à East Kirkby, dans la campagne du Comté de Lincolnshire. Ce musée mémorial est dédié au 57th et 630thSquadrons de la Royal Air Force qui, durant la deuxième guerre mondiale, avaient comme base ce petit aérodrome, bien caché dans la verdure, à l'abri des raids aériens ennemis .

 

Le NX611 présentait pour nous, anciens marins, une autre bonne raison d'être présents car, après la seconde guerre mondiale, 54 appareils de ce type ont été cédés à la Marine nationale et ont donc servi dans l'Aéronautique Navale. Le NX611 était l'un de ces 54 appareils et a servi pour la Marine nationale sous l'immatriculation WU15.


Certains appareils seront affectés dans le Pacifique et peint tout en blanc, d'autres seront présents en Afrique du nord.
Les grands oiseaux blancs du Pacifique sont chargés de la surveillance des eaux territoriales des DOM-TOM. Ils sont utilisés aussi pour le transport de personnel et de marchandises. Quelques uns sont basés à Nouméa et font des rotations entre la Nouvelle-Calédonie et les îles isolées du Pacifique. Parfois, ils servent aussi d'ambulances . Ce sera le cas pour le WU21, qui lors d'une mission EVSAN (évacuation sanitaire) sort de la piste à l'atterrissage sur l'île de Wallis. Considéré comme irréparable, il est abandonné dans la jungle, proche de la piste durant de longues années.

Par la suite, les Lancaster de l'Aéronavale, remplacés par des Neptunes P2V6 et P2V7 américains, sont voués à être démantelés mais trois d'entre eux, le WU13, WU15 de East Kirkby et le WU16 sont sauvés des chalumeaux. Les Anglais, les Australiens et les Néo-Zélandais rachètent ces trois appareils pour leurs musées respectifs de l'aéronautique. Le WU 13 part pour la Nouvelle-Zélande et le WU 16 pour l'Australie.

Suite


En Angleterre, après restauration et remise aux couleurs de la RAF, le NX611 ex WU15 vole encore quelque temps et sera présent, pour une dernière fois en France, en Normandie aux cérémonies du D-Days en 1979.

Par la suite, n'ayant plus les certifications de vol, il est cloué au sol. Il est alors racheté par les frères Panthon qui dirigent le musée de East Kirkby. Il devient l'attraction principal du site.


Pour ce qui est de la France, ce sera le WU21, récupéré à Wallis, in extrémis, car sauvé de la rouille de la jungle et d'un démantèlement par les Wallissiens. Les membres de l'Association « Les Ailes Anciennes » seront à l'origine de ce sauvetage et l'appareil, est rapatrié en France, avec l'aide de la Marine à partir de mai 1985. Il est actuellement en cours de restauration, dans les ateliers de Dugny et le mot juste serait reconstruction tant le travail est colossal. A l'issue de cette restauration, l'appareil prendra place au musée de l'Aéronautique et de l'Espace du Bourget. Nous avons pu voir l'avancement de ces travaux lors de notre sortie annuelle en octobre 2009 (voir la rubrique Ailes anciennes !).

Pour conclure enfin le récit de ce voyage à East Kirkby, il a permis aussi à notre groupe de prendre contact avec les dirigeants du mémorial local. En effet, un Lancaster du 57th Squadron, le ND468, parti du terrain de East Kirkby le 3 mai 1944, est venu s'écraser le 4 mai au matin, sur le territoire sur la commune du Vaudoué, lors du retour de sa mission dans l'Aube.

Des recherches historiques sont actuellement en cours par l'un des trois compères afin de reconstituer l'histoire et le parcours tragique de cet appareil. Ceci afin d'honorer la mémoire des sept membres de l'équipage, tous péris dans le crash et dont certains sont enterrés au cimetière communal du village.

Chaque 8 mai et 11 novembre, des fleurs sont déposées sur la tombe des victimes de cette tragédie par la Municipalité, l'association des Anciens Combattants et les habitants du village.